logo sfet

I - Le contexte : comment on en est arrivé là ?

En 2014 : fin du financement par le ministère de l'agriculture des primes, gérées par l'IFCE, et distribuées à l'issue de concours (modèles et allures, utilisation, approbation) et de labellisations (labels loisirs).

L'organisation des concours de race est reprise par la SFET (en partenariat avec l'IFCE) qui a mis en place le Parcours d'Excellence du Jeune Equidé de Travail, un programme de caractérisation, valorisation devant aboutir à la validation des acquis d'un équidé permettant d'aider à sa commercialisation.

Le dispositif est composé :

  • d'un règlement coordonné au sein des 24 ANR - ici
  • d'un programme national des concours
  • d'un site d'engagement - www.engagement.sfet.fr
  • d'un corps de juges nationaux (formé cette année pour être opérationnel en 2015)
  • d'un plan de communication mis en place par les 3 fédérations
  • de politiques d'encouragement décidées au sein de chaque ANR et auxquels pourront prétendre les engageurs d'un équidé appartenant à un adhérent d'une ANR.

II - Le dispositif d'encouragement pour 2014 et 2015

La SFET va aider les éleveurs à engager leurs équidés au Parcours d'Excellence en subventionnant les fédérations grâce à ses fonds propres et à une aide exceptionnelle obtenue des fonds éperons (500.000 € obtenus pour cette année) pour 2014 et 2015.

Quelques principes de base ont été décidés afin de respecter le sens des réformes en cours sous l’impulsion de la commission européenne et nous permettre ainsi de pouvoir conserver des niveaux de financement et d'auto-financement suffisants afin d'envisager l'avenir avec confiance :

- participation des éleveurs au financement du parcours par le paiement d'un engagement aux concours.

- remise de prix en nature (lots, cadeaux, bons d'achats) et de prix en numéraire (dotation assurée par la fédération), désormais liée à la performance et au classement de l'équidé.

- encouragement à suivre une progression chronologique du Parcours d'Excellence tout au long de la vie de l’équidé depuis l'accouplement des parents jusqu'à la vente de celui-ci éduqué et prêt à être utilisé

- encouragement d'un secteur "professionnel" de l'élevage, l'éducation, pensions, utilisation... qui soit intégré au reste du monde agricole.

III - Quels encouragements en 2014 pour les éleveurs ?

Bientot en ligne