Viticulture Antoine DepierrePhilippe Escalle de Saint-Quentin-sur-Isère utilise la traction animale pour travailler la terre et entretenir les vignes du domaine Mayoussier. Cette méthode fait partie du projet de “retour aux sources” d’Antoine Depierre du domaine Mayoussier. Rosalie remplace le tracteur.

Philippe Escalle (Traits à propos), intervient sur les terres du domaine depuis 2013, pour le labour , la mise en place des échalas , pour le décavaillonage et le binage. Il intervient environ 10 fois par an. Avant la plantation des vignes, les terres étaient en friche. Depuis les différentes interventions avec le cheval, la terre, mobilisée, est bien aérée et de plus en plus souple. Les ceps ont produit un an et demi après leur plantation, attestant ainsi de la pertinence du travail du sol..

Aujourd'hui, le vignoble se compose del 1.3 ha de vignes plantés au printemps 2014, et 0,7 ha planté depuis le printemps 2013

Le choix de la traction animale dans les vignes du domaine Mayoussier est un choix technique aussi bien que philosophique : Revenir à une démarche traditionnelle qui respecte l’environnement, accéder aux terres en coteau, éviter le tassement des sols et favoriser la vie bactérienne .

De plus travailler avec les chevaux amène un fort lien social. Leur présence crée de l’échange entre les travailleurs. Mais amène aussi la communication avec les promeneurs et les automobilistes de passage..

Cette année, pour les vendanges 2014, Philippe Escalle et Rosalie seront présents aux vendanges. L’occasion de tester un système de transport “innovant” des fruits, une palette en bois montée sur des skis tractée par la comtoise…

 

On en parle dans le dauphiné libéré : Viticulture_en_Traction_Animale

 

Labour

 

 

 

 

 

Rosalie lors des labours

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portage des piquet

 

 

 

 

 

Mise en place des piquets